..........................

COMMUNIQUE DU SNAT
(syndicat national des artistes tatoueurs)


Nous avons appris il y a quelques heures la tenue récente d'une réunion à laquelle le SNAT n'a pas été convié.

Par voie de courrier électronique notamment, les personnes présentes en tant que représentant le tatouage français ont communiqué compte-rendu de cette réunion, consultable sur le site http://www.tattoovigilance.org .

A la lecture de ce document, nous sommes heureux de constater que nous ne sommes plus les seuls à dénoncer l'inflexibilité obtuse des fonctionnaires en charge du dossier qui nous concerne.

Sont également dénoncés, "dans l'urgence", ce que nous répétons depuis plus de deux ans : projet de normes inadaptées et disproportionnées, mépris total de la profession par l'administration, manque de mobilisation des professionnels, nécessité d'une concrète représentativité, etc.

Cette ultime réunion confirme le non-sens du discours politique, le total mépris pour les multiples sollicitations des tatoueurs à être associés à un projet en commun, ainsi que le déni de tous les communiqués du SNAT en direction des médias (presse, télé, radio - Cf. revue de presse du SNAT), et l'indifférence des autorités sanitaires envers les différents appels lancés par le SNAT.

A présent, le "grand vent et les grosses vagues" se transforment en "tsunami" !

Nous sommes bien d'accord, et nous insistons là-dessus :
L'action collective et la solidarité sont aujourd'hui plus qu'indispensables !
La "médisance" doit cesser !

Nous ne nous demandons simplement pas si "les tatoueurs valent encore d'être représentés" : La seule question est de savoir s'ils le veulent et s'ils sont prêts pour cela à une véritable action.
Puisque la communication n'a pas abouti, un mouvement de force est notre seul et dernier ressort.

Avec une couverture médiatique (tous médias), le soutien du Député-maire d'Etampes, Franck Marlin, et, nous l'espérons, une forte mobilisation de la part des tatoueurs et des tatoués, adhérents ou non au SNAT :

Nous invitons tous ceux qui sont prêts à nous suivre à prendre dès à présent contact avec le SNAT pour nous informer de leur détermination à venir manifester à Paris.
Nous proposons de nous présenter devant le Ministère, tous tatouages découverts.

Toutes tentatives de communication et de négociation étant épuisées, seul une véritable action peut nous laisser un espoir de sauver le tatouage français du carcan auquel les pouvoirs en place le destinent.

Lorsque la loi sera votée, il sera trop tard pour dire ce qu'on a fait, ce qui n'a pas été fait, ou ce qu'on aurait pu faire ou ce qu'on n'aurait pas dû !

Pour prendre contact avec le SNAT
Faites-vous connaître dès que possible, en laissant un contact téléphonique auquel vous serez joignable la veille ou l'avant-veille de la date de la manifestation.
Contacts :
Par mail : grenouille.snat@tatouagedoc.net

Merci de diffuser largement ces informations à votre entourage personnel et professionnel, et en relayant l'information sur les supports en ligne".